« 5.000 – 10.000 deux lotus, ya monnaie »

 

Des vendeurs et vendeuses à Adjamé (Abidjan)
Des vendeurs et vendeuses à Adjamé Liberté (Abidjan). Crédit: Google images

Difficile d’avoir la monnaie à Abidjan. C’est pour résoudre ce problème que les vendeuses de papiers mouchoirs facilitent la tâche aux clients en leur proposant leurs services.

Rencontre avec Ténin et Rokia, deux vendeuses de papiers mouchoirs

« 5.000 – 10.000 deux lotus, ya monnaie ».  Il est 8 heures. Nous sommes à Adjamé . Ces propos sont de Ténin, 22 ans, vendeuses de lotus (papiers mouchoirs), depuis 5 ans.Comme Ténin, elles sont nombreuses ces vendeuses de lotus qui arrivent à faire la monnaie à leurs clients même si ceux-ci leur tendent un gros billet de banque. Beaucoup s’interroge alors. Où ces vendeuses trouvent-elles la monnaie ?

La réponse avec Ténin dans un langage approximatif: « Monnaie là nous on paye à la station dans mains des pompistes. Souvent les apprentis ils nous donnent pas monnaie ; or lotus là sans monnaie ça peut pas marcher. Bon nous on est ici là c’est pour aider les passagers et puis les apprentis. Souvent y’a les passagers ils ont monnaie sur eux mais ils refusent de donner à l’apprenti, ils préfèrent donner 1000 francs pour avoir monnaie de transport ».

Rokia, une des amies de Ténin vendeuses de lotus également renchérit en ces termes : « C’est syndicats qui nous soutra, ya d’autres qui payent ya d’autres qui payent pas aussi ça nous arrange si c’est fini on s’en va chercher encore. Bon c’est nous on les arrange si nous on n’est pas ici pour leur donner monnaie sans payer lotus comment eux ils vont gagner monnaie là »?

Avoir de la monnaie, un véritable avantage pour tous mais pas que…

Justement, ces commerçantes aident à résoudre le problème crucial de monnaie de leurs clients comme l’indique Madame Biffé Anne Blandine: « Moi j’ai très souvent recours à ces filles en fin de mois parce que c’est avec elles que je fais ma monnaie généralement quand tu vas au marché ou dans les supermarchés tu dois pouvoir acheter une quantité d’articles pour avoir la monnaie alors qu’avec ces filles-là, même quand tu fais sortir un gros billet elles te font la monnaie sans souci ». M. Fofana Moryféré n’est certes pas  un habitué des lotus, mais il reconnaît tout de même le rôle important que jouent ces filles dans notre société.

Cependant, tout n’est pas rose chez les vendeuses de lotus. Elles rencontrent de nombreuses difficultés. « On m’a donné faux billets, une madame elle était sapée, elle a porté jeans même, elle est venu donner 10 milles faux billet. Un jour-là, j’ai donné monnaie 10 milles elle est parti avec mon l’argent  elle n’a pas donné 10 milles j’ai cherché je l’ai pas vu. Ya des gens ils mentent qu’ils t’ont donné l’argent en tant ils t’on pas donné l’argent. Tu gagnes 2 milles, 3 milles si tout ça 10 milles s’en va c’est comme si c’est ton fonds de commerce qui est parti »

Billet de 5000 F CFA
Billet de 5000 F CFA
Billet 10.000 F CFA
Billet 10.000 F CFA

Si, avoir la monnaie est un véritable casse-tête à Abidjan, force est de reconnaître que ces vendeuses de lotus aident toutes personnes qui les sollicitent même avec un billet de 5.000 ou 10.000 FCFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *