Et pourtant…c’est une vieille fille

Top départ de la saison 3 du #TBC dont je fais désormais partie. « La pression sociale : une bonne femme est une femme mariée ». Voici le thème (choisi par les lecteurs) sur lequel, il faut écrire pour ce 20 novembre. Mon regard sur ce thème à travers le personnage d’Hélène…

Hélène se regarde encore dans le miroir et décide de mettre un peu de rouge à lèvres ! Elle démarre enfin sa Range Rover qu’elle a acheté, il y a deux mois de cela. Une vraie merveille !

 La range rover, une voiture très prisée aujourd'hui.
La range rover, une voiture très prisée aujourd’hui. Crédit : Pixabay

Les rumeurs courent dans la ville qu’elle a eu cette voiture grâce à un riche commerçant qui la courtise… Mais bon, comme elle aime le dire : « De toutes les façons, il y aura toujours des personnes pour écrire un scénario et le réaliser dans un monde imaginaire. »

Hélène, une femme moderne…

Titulaire d’un master 2 en business international, major de sa promotion dans une école américaine, Hélène est aujourd’hui conseillère en marketing dans une agence pétrolière africaine de la place.

« J’aime me faire plaisir », telle est sa phrase favorite. Pour ce faire, elle n’a pas lésiné sur les moyens avant d’acheter cette range rover. Ce soir, pour le diner, ça sera des nems ! Alors direction chez « Ti Thai ».

Avec l’embouteillage monstre qu’elle réussit à braver avant de se garer devant le restaurant, Hélène prend finalement la décision d’emporter son diner.

Le restaurant est presque vide. Elle décide donc de s’assoir. Elle s’empare du magazine féminin, posé juste sur sa table et commence à le lire, le temps que sa commande arrive.

30 minutes plus tard, voici le serveur là, devant elle, les mains chargées de son plat qui sent tout bon. « Ah, les nems de chez Ti Thai, un vrai délice ! »

Alors, lorsqu’elle décide de se lever pour gagner la sortie, à peine, quelques pas, Hélène entend deux filles assises derrière elle, lancer : «  Et pourtant, c’est une vieille fille ! ». Les larmes aux yeux… elle se précipite, démarre sa voiture et rentre chez elle.

Ce que signifie le terme « vielle fille » en Afrique…

Et pourtant c’est une vieille fille… ! Avez-vous une fois entendu l’expression « vieille fille » ?

En Afrique, vieille fille veut dire une fille âgée et célibataire qui n’arrive pas à trouver un homme dans sa vie… Comme beaucoup de filles, Hélène en fait partie.

Hélène, 35 ans, célibataire, fait partie de ses femmes qui sont marginalisées par la société africaine parce que tout simplement, elles ne sont pas mariées.

 Une femme mariée a une bonne image dans la société africaine

Une femme mariée a une bonne image dans la société africaine. Crédit : Pixabay

En Afrique, une femme mariée est une femme à qui l’on doit un grand respect.

En Afrique, une femme mariée, c’est une bonne femme, un modèle pour tous.

En Afrique, une femme mariée, c’est la femme parfaite, celle qui sait faire de ses dix doigts quelque chose de bon.

En Afrique, une femme mariée, c’est la mère, l’épouse idéale, une vraie femme qui prend soin de son homme, de ses enfants, bref de sa famille.

A l’opposé, la femme célibataire serait synonyme de fille facile, de maitresse, de celle qui aurait raté sa vocation, sa vie. Et pourquoi pas celle qui serait maudite !

Le mariage : source d’épanouissement ?

Mais le mariage tel que conçu ci-dessus est-il toujours source de stabilité sociale, de bonheur ? Combien de femmes dites mariées sont-elles malheureuses aujourd’hui dans leur foyer ?

Les femmes mariées sont-elles toujours bonnes ? Sont-elles toujours fidèles à leurs époux ? Certaines ne maltraitent-elles pas les enfants de leurs rivales ou d’autrui ? D’autres n’ont-elles pas souvent recours aux pouvoirs mystiques pour arriver à se marier ? 

Faut-il se marier pour se marier et faire croire aux autres ce qu’on n’est pas en réalité ? Faut-il se marier pour plaire à sa famille, ses amis, aux autres ?

Ah si tout le monde se posait ces questions ! Des filles comme Hélène n’auraient pas les larmes aux yeux, quand on les appelle « vieille fille« .

Un couple : c’est deux personnes, pas une société…

Et pourtant, il y a parmi ces « vielles filles » des femmes vertueuses et qui ont la main sur le cœur comme Hélène. Hélène s’occupe et se consacre aux enfants et à ces jeunes qui parfois errent dans nos rues ou se réfugient dans les orphelinats, dans les hôpitaux.

Pour Hélène, on n’a pas besoin d’être mariée pour être une bonne femme. Le mariage est tellement sacré qu’il faut réfléchir et connaître la personne que l’on doit épouser. Un couple c’est deux personnes, pas une société.

Sur ces pensées, Hélène savoura ses nems et se dit qu’elle trouvera son homme, pas l’homme idéal comme le croit certaines célibataires ! Mais un homme qui saura la respecter et l’aimer telle qu’elle est. Et peu importe, si pour l’heure, on lui colle l’étiquette de « vielle-fille… » !

PS: Vous pourrez retrouver également les articles des autres challengers du #tbc sur ce thème.

14 commentaires Ajoutez le votre

    1. « on n’a pas besoin d’être mariée pour être une bonne femme. Le mariage est tellement sacré qu’il faut réfléchir et connaitre la personne que l’on doit marier. Un couple c’est deux personnes, pas une société. »

      Tout est dit…. Je suis tout à fait d’accord avec toi

      1. Tu l’as dit aussi bien. Bien à toi !

  1. Mathy dit :

     » on n ’a pas besoin d ’ être mariée pour être une bonne femme. Le mariage est tellement sacré qu ’il faut réfléchir et connaitre la personne que l’ on doit marier . » C’est toi qui connais!!! C’est ça qui est la vérité!!!
     » elle trouvera son homme, pas l ’homme idéal comme le croit certaines célibataires ! Mais un homme qui saura la respecter et l’ aimer telle qu’ elle est . » Mais d’ici là continue toi d’enjoy tes nems & ta life Miss! Big Up
    Well done Benji!

    1. Je vois que tu as retenu les parties qui me plaisent particulièrement lol. Merci d’être passé par ici Mathy ; c’est un plaisir comme les nems d’Helene mdr !

  2. Ta Helene la me fait penser a une voisine qui mangeait chinois pres de chez mes grands parents a bastos. Grooooosse voiture. et zen dans sa tête. Je suis d’accord avec toi dans l’ensemble. 🙂

    note speciale pour la forme de redaction #Nice

    1. Ah bon,quelle coïncidence! Merci bien. J’espère qu’on se retrouvera très bientôt dans un nouvel article !

  3. Myriam dit :

    Quoique l’on soit et que l’on fasse, il y en aura toujours pour trouver à redire. Elle aurait été mariée, ces même personnes l’auraient traitée de sorcière, au vu de sa vie apparemment réussie .
    Bref faire ce qu’on a à faire dans la vie sans gérer le regard social.
    Bel article qui rappelle aussi que certaines femmes mariées sont loin d’être des modèles de vertue.

    1. Eh oui tu l’as dit et bien dit d’ailleurs. Merci pour ta contribution Myriam. C’est un plaisir partagé !

  4. tres belle plume Monsieur benjamin, vous avez repeint une realité de la socièté Africaine. Cependant, les hommes aussi ne sont pas en marge de cette pensée certe il est sous silence puisqu’on se dis qu’ils peuvent fonctionner a n’importe quel age. pourtant dans chaque salon les questions montent a leurs egard
    ne sont il pas impuissant? Homo? pire s’ils occupent un bon poste n’as t’il pas vendu sa virilité pour ce poste oui voila de vrai prejugés qui encombrent l’afrique ou les filles comme Hèlene sont la risées de la societe. Sommes nous tous fait pour trouver une ame soeur? le fait de ne pas avoir rencontré l’amour nous rends invalide dans la societe? le fait de ne pas enfanter nous retire le titre d’homme ou de femme?

    1. Merci bien très cher Innocent. En effet,ce sujet soulève d’autres questions de société importantes qui méritent qu’on en parle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *