Comment reconnaître un nouveau benguiste ?

Nous sommes tous passés par là. Oui tous ! Que ce soit dix, voire vingt ans en arrière ou juste quelques années…Cette toute première fois dans un pays européen pour un africain. Comme on le dit à Abidjan, la première fois à « bengué » (pour désigner la France) reste unique.

Je me rappelle le titre phare du groupe musicien ivoirien Magic Systeme : « un gaou à Paris ». Ce tube, si vous ne l’avez jamais écouté, retrace l’aventure atypique d’une personne débarquant pour la première fois en France. « Gaou », parce que le plus souvent naïf et plongé dans un monde nouveau que l’on découvre avec son corolaire de réalités.

Rencontre avec une nouvelle benguiste

Il y a quelques semaines, je me trouvais dans les locaux de la caisse d’allocation familiale (CAF). C’est le rituel. Chaque année, il faut renouveler son dossier d’aide au logement. J’étais donc assis, affaissé dans l’un des sièges de la salle d’attente.

J’avais le regard perdu dans les documents en vrac posés sur les pieds. Affamé, mais aussi épuisé, j’observais avec exaspération la longue file qui se tenait devant moi. Il y avait du monde, il faut le dire. Un monde composé majoritairement par des étudiants de toutes nationalités.

C’est dans cette ambiance mêlée de bousculades et de va-et-vient que mes yeux tombèrent sur une jeune africaine. Elle avait une attitude bien particulière. Laquelle attitude attira très vite mon attention. Elle saluait tout le monde, souriait avec tout le monde. Elle scrutait tous les recoins des locaux.

Ses documents étaient bien rangés et ordonnés dans un classeur tout neuf. Elle consultait à chaque instant la notice des pièces à fournir ; sûrement pour se rassurer que rien ne manquait…Au fil du temps, j’ai fini par comprendre…Il n’y avait pas de doute : c’était une nouvelle benguiste ! A ce moment précis, avec un sourire en coin, je me rappelai de mes premiers instants en France.

Les signes pour reconnaître les nouveaux benguistes

En effet, il y a des signes qui ne trompent pas surtout quand il s’agit de reconnaître un nouveau benguiste. Le cas de cette jeune africaine en est une belle illustration. Épluchons ensemble donc quelques signes pour les reconnaître. Les nouveaux benguistes affichent la plupart du temps des mines toujours souriantes, parce que contents d’être là. Contents d’avoir pu surmonter toutes ces procédures et ces paperasses qu’impose la traversée de l’atlantique.

aeroport bruxelles arrivee nouveau benguiste

Les africains qui débarquent la première fois en France, ne courent généralement pas après le bus ou le métro…Parce qu’en réalité, ils n’ont pas encore connu la galère et le vrai stress de la France.

Ça fait des courses par-ci et du shopping par là. Ça mange beaucoup dans les restos ou Fast Foods. Ça appelle régulièrement au pays pour faire bonne impression ou pour dompter la nostalgie….Toute ceci, tant que le budget avec lequel, ils ont débarqué en France le permet.

Publier régulièrement leurs photos sur les réseaux sociaux

Les nouveaux benguistes, c’est également ceux qui, au début, publient à fréquence répétée photos et vidéos sur les réseaux sociaux. Des images dans tels lieux ou devant tels sites touristiques pour le « m’a-tu-vu ». Pauvres amis, connaissances et parents au pays !

Au supermarché et dans les magasins, les nouveaux benguistes réfléchissent beaucoup trop souvent avant de faire un achat. Aussi paradoxalement que cela puisse paraître, les voilà, calculatrice à la main, à convertir les prix d’articles dans leurs monnaies d’origine. C’est eux qui compareront toujours les prix par rapport au pays ; du genre « ça au pays ça coûterait ceci ou cela… La France est chère hein… ».

Dans les transports en commun, lorsqu’on les piétine juste un peu, c’est eux qui s’excuseront les premiers. Et lorsque l’hiver arrive, ils sont parfois très enchantés parce qu’ils vont enfin se doubler voire se tripler.

Ils vont enfiler au cou de belles écharpes, porter des gants épais, de jolis manteaux, un magnifique bonnet…bref tous les accessoires digne d’un nouveau benguiste. Et bonjour les photos sur les réseaux sociaux.

Mais au final, on pourrait se demander quels sont les signes pour reconnaître les anciens benguistes ? Ben, c’est peut-être parce qu’ils savent reconnaître tout simplement les nouveaux 🙂 !

12 commentaires Ajoutez le votre

  1. benedicta benedicta dit :

    « Parce qu’en réalité, ils n’ont pas encore connu la galère et le vrai stress de la France. » Nouveau benguiste deviendra bientôt ancien, t’inquiète pas, lol !!!

    1. C’est clair il deviendra « ancien » mais avant il n’échappera pas au statut de nouveau « benguiste » krkrk

  2. SORO TCHELINA dit :

    J’ai hâte d’avoir ma propre expérience de « nouveau benguiste » en faisant attention de ne pas tomber dans le panneau du  »nouveau benguiste ».

    1. haha, crois-moi tu n’y échappera pas. Tout le monde passe par là : « nouveau benguiste » Mdr !

  3. Guy Muyembe Guy Muyembe dit :

    Tu viens de vendre la mèche KRKRKRKRKR. Le jour où je serais benguiste, on ne m’y prendra pas. Je le comporterais en ancien benguiste.

    1. Krkrkr crois-moi tu tomberas dans le piège de « nouveau benguiste » lol

  4. fatim diallo dit :

    benjamin tu as presque tout dis

    1. Lol, merci d’être passée. Bonne année à toi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *