Au nom des papiers

En Europe, de milliers de mariages se célèbrent juste pour les papiers, entre Africains ou avec des Européens, mais souvent contre de l’argent.

Les prénoms africains, une fierté culturelle

Après s’être présenté et avoir défini en quelques mots l’objectif de son cours, M. Beau Fessier, le professeur, demanda à chacun de se présenter. Les noms et prénoms, il y en avait de toutes sortes allant du chinois au russe : Sung Yang, Patrick Pigeon, Marc le Groin, Isabelle La bête…Il y eut des moments où à l’écoute de certains noms, il restait ébahi…

Ahou, la blanche

Aujourd’hui, Ahou est devenue plus blanche que les blanches elles-mêmes. Elle parle comme elles. Elle s’habille comme elles, se maquille comme elles. Bref, Ahou vit comme les blanches. Elle a pris quelques ailes… Bonne nouvelle, n’est-ce pas ? Mais… Mais jusque-là, tout va bien, car comme elle aime le dire souvent : « Je m’intègre, je m’ « européanise »

Non, rentrer ce n’est pas échouer

Ce n’est donc pas une affaire de verbes : rester ou rentrer. Non, c’est une question d’objectif, de vision, de volonté, de destin…Le plus important est de laisser et de ne point juger celui ou celle qui choisit de rester ou de rentrer.

Benguiste : il faut prendre RDV

Au lieu de m’irriter, sa réponse m’a plutôt fait sourire. Je lui ai répondu ceci :  » Je comprend mais désolé Madame, la maladie n’a pas pris de RDV aussi chez moi « . Sur cette phrase, presque tout le monde a pouffé de rire, évidemment elle aussi