Ces benguistes qui nous foutent la honte

Article : Ces benguistes qui nous foutent la honte
19 mars 2019

Ces benguistes qui nous foutent la honte

Je sais que, comme moi, il vous arrive d’avoir souvent honte face aux comportements de certains benguistes ou Africains qui vivent en France. Il faut avoir le courage de le dire, n’est-ce pas ? Voici quelques exemples de comportements auxquels j’ai été confronté et qui sont bien difficiles à défendre…

Quand la benguiste crie à tue-tête dans le métro

En novembre 2017, Toulouse devenait la première ville de France à équiper son métro en 4G. Premier métro français intégralement couvert d’une connexion haut débit ! Ce jour-là, je m’engouffrais direct dans le métro A, direction Basso Cambo… À peine installé dans la rame, je découvre une femme d’origine africaine assise au niveau de l’entrée. Elle échange avec sa correspondante – sûrement sa sœur – via un appel vidéo WhatsApp s’il vous plaît ! Elle communique dans son dialecte et crie à tue-tête sous le regard médusé et gêné des voyageurs.

Ligne A Métro Toulouse - Station Jean Jaurès
Ligne A Métro Toulouse – Station Jean Jaurès. CC : Ingolf via Flickr

Le pire, c’est que l’on peut facilement voir sa correspondante sur l’écran très large de son téléphone mobile . La correspondante à l’autre bout du fil est aussi d’origine africaine. Elle est couchée et enveloppée dans une couette rose. Elle n’a visiblement pas encore pris son bain ou sa douche, ni lavé ses dents et encore moins son visage. Elle vient à peine de se réveiller et a la mine toute défaite. Normal, il est 7 heures. Et nous voyageurs du métro, nous devrions supporter  cette scène dès le matin ? Pauvres de nous !

via GIPHY

Moi qui pensais qu’avoir une connexion haut débit dans le métro me permettrait désormais de consulter mes mails, de lire l’actualité en ligne, de parcourir les réseaux sociaux, de répondre aux messages … quelque chose d’utile quoi !  Mais non, semblait nous dire cette benguiste.

 

 

Louer son logement à un Africain, un risque?

Je me souviens, comme si c’était hier, du logement d’un ami africain, étudiant à Paris. La première fois que j’y ai mis les pieds, il venait juste d’aménager dans un cadre tout neuf et propre. Mais, quelques mois plus tard, il était impossible de reconnaître le logement ! Désordre, peinture abîmée, insalubrité, toilettes sales, de la moisissure un peu partout, une odeur nauséabonde… Je vous épargne le reste.

via GIPHY

Le logement était vraiment en piteux état. Allez imaginer la réaction du bailleur lors de l’état des lieux à la clôture du bail ! Le propriétaire était naturellement très déçu et irrité. Il a retenu toute la caution et a exigé une somme supplémentaire pour les dégâts. Le propriétaire a même juré ne plus jamais louer son logement à un Africain. Vraiment ? Eh oui ! Quant à mon compatriote, il a traité le propriétaire européen de méchant, raciste et de cupide. Je lui ai dit :

« Cher ami, il existe certes des bailleurs racistes mais sur ce point, tu n’as pas raison et tu le sais. Comment peux-tu transformer ce logement tout neuf en si piteux état? C’est abusé, tu ne trouves pas ? Quelle serait ta réaction si tu en étais le propriétaire ? »

« Il faudrait garder une bonne image de nous, Africains, aux yeux des Européens. Et cela passe par nos gestes et par nos attitudes de tous les jours à l’étranger. À cause de toi, le propriétaire ne veut plus louer son appartement à un Africain. Tu vois les conséquences de certains de nos comportements ? Et demain, on criera au scandale ou au racisme. On a notre part de responsabilité. »

Certains benguistes refusent de comprendre

Mon compatriote a souri quelques minutes. Puis, il m’a regardé droit dans les yeux et m’a dit :

« De quoi je me mêle ? Je vis à l’africaine. Je suis libre de vivre comme je veux et comme je l’entends. On ne peut plus cuisiner ses sauces épicées, utiliser son adjovan ou son soumabala parce que ça pollue l’air ? Mon frère, je suis en France oui, mais je reste Africain et fière de l’être. »

« C’est toi qui veux m’apprendre les bonnes manières ? Ah ! Monsieur est très intégré c’est ça ? Tu es devenu trop européen maintenant ? Au lieu de m’aider ou de manifester ta solidarité envers le frère Africain que je suis, tu préfères me rejeter. Garde tes conseils pour toi. Ne viens pas me fatiguer. »

via GIPHY

J’ai à mon tour souri suite à ses répliques. Cela ne me surprenait guère. En effet, certains benguistes sont malheureusement nombreux à penser comme lui. Ils refusaient de comprendre LE message. Il faut que nous arrêtions de jouer les victimes lorsqu’on nous surprend en pleine fraude. C’est comme cet africain, qui une fois monté dans un train, a refusé qu’on le touche ou qu’on le fasse descendre, alors qu’il n’avait pas de titre de transport. Et arrêtons de parler à haute voix et de surcroît dans nos dialectes comme si on se croyait à la maison alors qu’on est dans les transports en commun.

Si vous adorez écouter la musique en haut-parleur, de grâce arrêtez et utilisez des écouteurs. C’est fait pour ! Je sais que nous, les  benguistes, sommes très civilisés et respectueux.  Alors, je n’ai pas besoin de vous parler de nourriture dans les transports en commun, je vous fais confiance.

via GIPHY

Évitons les discussions et les bagarres inutiles dans les lieux publics, dans les administrations ou les lieux de services. Y compris à la préfecture… ça vous dit ? Les Africains ne sont pas sauvages. Faisons tout pour ne plus qu’on  indexe négativement les benguistes. Ce sera un grand pas, une victoire pour NOUS !

Partagez

Commentaires

William
Répondre

Bjr,
Moi ce qui me dérange dans l'article c'est le fait d'insinuer que en tant que Africain,on serait responsable à un certain degré des comportements de nos voisins et ''compatriotes''.
Ça me gène d'autant plus que la réciproque n'est pas vrai.

Peu d'Européens se sentent coupables pour POLANSKI, Marc DUTROUX, et j'en passe...

Enfin...

Benjamin Yobouet
Répondre

Cela peut vous gêner ou déranger. Mais l’angle de ce billet est bien clair. Après c’est chacun qui voit. Moi j’ai essayé de décrire une situation qui existe bel et bien. Et puis, qu’est-ce qui vous dit que ce n’est pas pareil entre européens ? Il y’a certains européens qui dénoncent le mauvais comportement d’autres européens à l’étranger. Et c’est légion !